Author Archives: Terralim SCOP

Colloque reterritorialisation de l’alimentation

Grand colloque à Paris le 28 novembre, organisé par l’INRA, pour traiter de la question « quelles contributions à la durabilité des systèmes alimentaires ». C’est l’aboutissement de plus de 2 années de recherche spécifique, alimentée par une vingtaine d’années de travaux. Terralim a eu le plaisir d’y être associée et Gilles Maréchal présentera avec Yuna Chiffoleau les connaissances accumulées sur l’historique récent, avec ses enjeux, ses débats. Attention, places limitées.
Présentation et inscription

Terres de Sources lauréat des territoires d’innovation

Terres de sources, porté par la Collectivité Eau du Bassin Rennais, a été sélectionné parmi les 24 lauréats des « territoires d’innovation ». Avec une enveloppe de de 22 millions d’euros. Terralim est fier d’y avoir contribué par l’état des lieux de l’éducation à l’alimentation durable, avec la Maison de la Consommation et de l’Environnement de Rennes et Agrobio 35.
le communiqué de la CEBR

Un rapport sur les PAT pour la Corée

En partenariat avec Catherine Darrot d’Agrocampus Ouest, l’équipe de Terralim se mobilise pour un rapport sur l’état des lieux des Projets Alimentaires Territoriaux. Il est réalisé à la demande de l’Institut d’Economie Rurale de Corée (du sud). Un exercice stimulant qui nous fait prendre de la hauteur

C’est reparti avec Brest, en partenariat avec « aux goûts du jour »

Après notre diagnostic du système alimentaire brestois, Brest Métropole a retenu Terralim pour rédiger sont Projet Alimentaire Métropolitain. Nous nous sommes associés avec aux goûts du jour pour identifier les attentes et les bonnes idées des Brestois.

Stage loi Egalim dans les cantines de Montfort Communauté

Terralim recrute pour un stage d’été un étudiant intéressé par la territorialisation de l’alimentation. Il s’agit de préparer la mise en place d’un système permettant de mesurer les achats de produits bio et durables dans les cantines de Montfort Communauté. L’application de la loi Egalim, qui impose 20% de bio et 50% de durable, ouvre de larges perspectives d’emploi à un étudiant qui se sera qualifié sur ce sujet. offre de stage