Author Archives: Terralim SCOP

Dépasser la Loi du marché pour l’Alimentation : recherche en cours du CELT

    Nous relayons la démarche de recherche ascendante de nos collègues du CELT :
    Madame, Monsieur,
    Le centre Lascaux sur les transitions (CELT: https://lascaux.hypotheses.org ) est un réseau de chercheurs principalement juristes, mais accueillant des représentants de toutes disciplines qui travaillent sur les questions de sécurité alimentaire et de transition socio-écologique. Ce réseau s’enracine dans le Programme européen de recherche Lascaux né en 2009 et repart des idées principales qui ont conclu ce programme de recherche : celle d’une « exception alimentaire » et celle d’une « démocratie alimentaire ». Cet horizon a ensuite été élargi : depuis l’agriculture vers les ressources naturelles et depuis l’alimentation vers les besoins fondamentaux des populations.
    L’objectif du projet du CELT est de dépasser la gestion des ressources naturelles classiquement soumise à la loi de l’offre et de la demande (la « loi du marché »), pour aller vers la mise en œuvre d’une loi d’ajustement des ressources et des besoins fondamentaux, loi qu’il s’agit de concevoir et de construire.
    Le point de départ de notre démarche repose sur une question simple : que faudrait-il changer dans l’agriculture et dans l’exploitation des ressources naturelles pour améliorer de manière indissociable la santé humaine, la santé de la nature et la santé de la société ?
    La méthodologie que nous mettons en œuvre consiste à commencer par réunir un nombre significatif d’expériences (locales, nationales ou internationales) qui mettent en œuvre des pratiques ou des modèles économiques et juridiques innovants : il peut s’agir de politiques publiques, de projets d’entreprises, d’initiatives citoyennes, paysannes, associatives ou coopératives. Ce sont ces modèles visant à l’amélioration de la sécurité alimentaire des territoires concernés qui peuvent nous aider à fixer la « grammaire » des principes qui pourraient gouverner à l’avenir l’agriculture et l’exploitation des ressources naturelles. Nous voudrions les formaliser dans une proposition de convention internationale souple.
    Votre collaboration serait extrêmement précieuse et même essentielle à la réalisation de notre projet. Nous souhaitons en effet adopter une démarche inductive et ascendante (de type bottom-up) où le fil directeur de la construction de cette « loi d’ajustement » démarre des perceptions et des initiatives de terrain.
    Aussi, nous vous serions infiniment reconnaissant si vous acceptiez de répondre aux quatre questions que vous trouverez en pièce jointe. Vous pouvez bien entendu diffuser ce questionnaire auprès des organisations avec lesquelles vous travaillez : questionnaire CELT .
    Avec nos remerciements anticipés et nos plus cordiales salutations,
    Fabrice RIEM
    Université de Pau et des Pays de l’Adour
    Coordinateur du CELT

Alès Agglomération choisit Terralim et Solstice pour accompagner son PAT

Entre Cévennes et plaine, Alès agglomération est un grand territoire de 72 communes qui porte un Projet Alimentaire Territorial. La collectivité a choisi Terralim SCOP et Solstice SCOP pour l’accompagner dans une concertation ambitieuse, et dans la construction de la gouvernance du PAT. Nous sommes ravis de démarrer cette mission printanière ! https://www.ales.fr/territoire/les-grands-projets/projet-alimentaire/

Nos voeux 2021

Il est encore temps de vous présenter nos voeux.

Nous espérons que 2021 vous permettra de réaliser vos projets de transition alimentaire, qu’ils soient personnels, collectifs ou territoriaux ! Pour l’équipe Terralim, l’année commence avec l’officialisation de notre SCOP, qui concrétise plusieurs années de transmission par Gilles Maréchal. Retrouvez-nous sur notre site internet ou sur LinkedIn. Bonne année à tous ! Blaise, Charlène, Doriane, Gilles, Thomas et Valentine

forum résilience alimentaire : plus de 700 participants

L’équipe de Terralim est heureuse et fière du succès du forum de la résilience alimentaire du 25 au 27 novembre, sous forme dématérialisée, dont elle a assuré la coordination. C’était un pari risqué, il est réussi, avec nos partenaires d’Ingalan, des CIVAM de Bretagne, du Réseau Bretagne Solidaire et d’AMAR ! Merci à la Région Bretagne pour son appui déterminant.
Nous avons été plus de 700, de France, du Burkina Faso et du Brésil bien sûr, mais aussi du Pays de Galles, d’Argentine, de Suisse, et encore du Maroc, du Québec, de Belgique, du Sénégal, du Tchad, d’Italie, du Mali, du Bénin, d’Ethiopie, d’Egypte, du Niger, du Togo, du Congo. Dans un échange aussi bouillonnant que créatif entre militants associatifs, scientifiques, paysans, agents de développement local, entrepreneurs, élus… Et quand même un peu de jalousie vis à vis de nos amis burkinabé à qui il a été permis de se rassembler.
Nous terminons avec déjà une médiathèque bien remplie à laquelle vous accédez par les diverses séquences du programme : 130 vidéos sur la chaîne YouTube, des dizaines de liens vers des documents intéressants. Merci au réseau de bénévoles, d’animateurs et de conférenciers exceptionnel, et à Nicolas Viard , grand pro aux manettes pour une technique impeccable.
Accès à la médiathèque Accès à la chaîne YouTube

Enquête manger au temps du coronavirus 2ème saison

Nous sommes nombreux à nous interroger sur la résilience de nos systèmes alimentaires, en cette période de crise du coronavirus. Terralim, avec ses partenaires Agrocampus-ouest / ESO-CNRS, l’INRAE, les CIVAM de Bretagne et les Greniers d’Abondance relance la collecte d’information « à chaud ». Après une première enquête lors du premier confinement, vous pouvez nous communiquer vos réflexions et vos observations. La première phase a permis de produire de nombreux documents , dont 5 bulletins de partage et un livre qui peut être commandé auprès des éditions Apogée .
Merci de vos contributions
participer