Author Archives: Terralim SCOP

Une alimentation durable pour une eau de qualité

La Collectivité Eau du Bassin Rennais a choisi Terralim, associé avec Agrobio 35 et la Maison de la Consommation et de l’Environnement, pour mobiliser en faveur de l’alimentation durable. Afin de préserver la qualité de l’eau, la CEBR a lancé la marque Terres de Sources, qui permet de distinguer les produits issus de pratiques agricoles qui protègent les eaux. Candidate pour être reconnu Territoire Innovant de Grande Ambition, la CEBR nous a confié la tâche, lourde mais passionnante, de mobiliser les acteurs qui sensibilisent ou forment à l’alimentation durable dans le Pays de Rennes, mais aussi dans le Pays de Brocéliande, à Dinan Communuaté et à Fougères Communauté.

Tic, tac, tic, tac, c’est parti pour TACTIC

Avec son complice RESOLIS , Terralim lance une étude finement intitulée TACTIC : Transition Alimentaire Citoyenne et Technologies de l’Information et de la Communication. Nous allons explorer comment le numérique permet de renforcer, ou pas, les initiatives de transition agricole et alimentaire. Nous examinerons particulièrement les effets sur l’emploi (création ou destruction ? quelle qualité ?) et sur l’environnement. Ce travail est réalisé grâce à un financement de la fondation de France. NB : pour illustrer cet article, nous avons emprunté l’image de nos amis du Clic des Champs dont le nom pourrait résumer la démarche à lui tout seul.

Qu’est-ce qu’on mange ce soir ?

Question existentielle : qu’est-ce qu’on mange ce soir ? Pour le savoir, Terralim vous propose un rendez-vous artistique le 15 décembre à la Touche du Val à Noyal sur Vilaine, avec « les banquets » et la biclounerie.
en savoir plus

Forum alimentation, eau et biens communs au Brésil

Terralim a organisé avec ses partenaires brésiliens et burkinabé le forum « alimentation, eau et biens communs ». Soutenu par la Région Bretagne, l’ambassade de France et la collectivité eau du bassin rennais, ce forum a rassemblé Brésiliens, Burkinabé et Français pour voir comment les pratiques alimentaires peuvent aider à préserver les communs. Il s’est déroulé du 28 au 30 novembre 2018 dans la commune de Volta Redonda, état de Rio de Janeiro. Rendez-vous est pris pour continuer la réflexion collective à Ouagadougou en novembre 2019.
La déclaration finale, sous sa forme provisoire, est accessible en version française et en version portugaise .
Les motions votées sur le soutien au plan de développement de l’agroécologie et auxmouvements citoyens sont également en phase de validation. Sont disponibles les textes initiaux en français et en portugais pour le premier, et pour le second  en français et en portugais .

Brest : une ville où il fait bon manger

Brest Métropole a retenu Terralim pour l’accompagner dans le lancement de sa stratégie alimentaire. Régulièrement classée parmi les premières villes où il fait bon vivre, Brest veut être aussi une ville où il fait bon manger. Objectif : un projet alimentaire territorial attentif aux initiatives de la société civile, et coordonné avec les démarches alimentaires des territoires voisins (pays de Brest, Centre Ouest Bretagne, département du Finistère). Avec en ligne de mire le développement économique et l’accès de tous à une alimentation de qualité. Nous avons ensemble franchi la première étape, puisque le dossier déposé au Programme National pour l’Alimentation a été sélectionné au niveau régional.